Il faut créer les meilleurs options pour les invités après un parcours Alpha Classic…et les y accompagner

Comment ne pas abandonner les invités qui veulent aller plus loin à la fin du Parcours ?  La plupart des invités veulent continuer à vivre une expérience spirituelle forte. Mais comme des élèves de maternelle grande section, ils n’ont pas les moyens de choisir.
Le choix de la suite du parcours revient donc au prêtre/pasteur avec l’aide du responsable de Parcours et des animateurs de petits groupes. Il est probable que les invités auront besoin d’un suivi spécifique selon leur besoin et leur emploi du temps respectif. Quoiqu’il en soit, nous travaillons à l’intégration progressive des invités dans la communauté chrétienne et à leur croissance spirituelle . Plusieurs propositions sont possibles :
  • Vos invités s’impliquent dans le parcours Alpha suivant (serviteur, animateur de table; priant après formation)
  • Vos invités ont besoin de faire un autre type de parcours alpha (Duo, Couple, Parents…)
  • Vos invités intègrent un petit groupe post parcours en utilisant la Bible comme support (cf doc attaché) et respectant les 5 éléments constitutifs du Parcours Alpha  : communion fraternelle, enseignement biblique, service, prière, témoignage. 

 

La suite à donner à un parcours Alpha Classic est à réfléchir en amont du lancement du parcours.
L’expérience montre que les invités qui ont commencé à faire une rencontre avec le Seigneur, et qui ont rencontré des paroissiens/membres de la communauté chrétienne veulent continuer à cheminer spirituellement et humainement avec cette dernière. Les amitiés qui se sont construites, la confiance établie avec les animateurs et co-animateurs doivent continuer dans le temps.

Les invités peuvent bien sûr intégrer les activités existantes de la paroisse (la chorale, la diaconie, la décoration de l’Eglise…), mais elles ne sont pas toujours adaptées. En effet trop souvent les activités existantes dans la paroisse/église sont façonnées pour des pratiquants aguéris ou bien des personnes n’ayant pas expérimentées la puissance de l’amour de Dieu récemment. Elles ne sont donc pas adaptées aux invités des parcours. Surtout les invités ont fait une expérience humaine et spirituelle transformante. Il faut donc créer du lien et de la continuité.